Randonnées et ballades alentour

Tant qu'à faire une escapade dans l'arrière-pays, profitez-en pour marcher dans la montagne et découvrir des endroits majestueux, riches d'histoire et de caractère. Le restaurant se trouve à une altitude de 400 m environ, sur le célèbre sentier de randonnée GR5, reliant la Hollande à la Côte d’Azur. De nombreuses ballades et randonnées sont possibles, et même vivement recommandées. Le chef vous conseillera avec plaisir le sentier qui vous conviendra le mieux, mais citons déjà quelques itinéraires-phares :

La Madone d’ Utelle

Accessible par sentier de randonnée et en voiture. Le Sanctuaire de la Madone voit sa première pierre posée vers l’an 850, par des marins espagnols qui remerciaient ainsi la Vierge Marie de les avoir sauvés du désastre. A une altitude de 1137 m. , une table d’orientation vous aide à vous repérer dans un panorama 360° couvrant la Côte d’Azur, le Mercantour, et même la Corse par temps clair et jours de chance.

Le Brec d' Utelle

Voiture à laisser à Utelle, accès par sentier uniquement. C’est le plus haut sommet local, avec ses 1604 m. La Madone d’Utelle semble tout en bas, l’horizon recule encore d’avantage, et les chances de voir la Corse augmentent considérablement. Et ne dites pas que c’est trop dur : en 1794, Masséna est passé par là avec son armée et ses canons, épisode connu sous le nom d’exploit de Masséna.

La Chapelle Saint-Antoine

Accessible par sentier depuis le restaurant, depuis Utelle et depuis la Madone d’Utelle. Cette minuscule chapelle date du XVIIème siècle. Elle est perchée au bord du gouffre des Gorges de la Vésubie et vaut largement le détour ! Soyez rassurés, il n'y neige pas chaque année.

Roccà Sparviera

Voiture à laisser à Duranus, accès par sentier uniquement. Cette fois-ci, changez de côté et d’ambiance. Nous sommes désormais rive-gauche de la Vésubie, dans un village abandonné depuis près de 400 ans. La légende veut que sa population, soit plus de 300 habitants à l'époque, l’ait quitté suite à un régi-infanticide commis une nuit de Noël, d'où la réputation de "village maudit". Depuis, personne n’a touché aux pierres des maisons. Contemplez donc la solidité du bâti d’antan, et méditez au mode de vie de ceux qui habitaient jadis ce rocher, loin de tout, et près de l’essentiel. En niçois, Roccà Sparviera signifie "rocher des éperviers".